AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Glas
AuteurMessage
Glas
Membre
avatar
Messages : 4

Jour d'éveil : 15
Race : Racine
Métier : Forgeron (1)
Groupe : Errants
Fiche de présentation :
Sam 2 Juil 2016 - 2:56


Prénom : Glas
Nom/surnom : /

Éveil : 15ème jour
Sexe : Homme

Race : Racine
Métier : Forgeron (Novice)
Groupe : Errant
Croyance : Pessimiste

Magie : Le Silence lui vient par bribes, sans même que son esprit torturé en ai conscience.

Capacités physiques : Il est comme le chêne centenaire qui frappe de son écorce le sol dans une lente courbe mortelle. Les coups s'abattent sur lui comme sur un roc ancré dans la terre infertile de ce monde et pourtant, son estomac gronde sans cesse, sa gorge est sèche sans même qu'il parle et le sommeil fuit ses nuits agitées.

Talents divers : La pierre se love au creux de ses mains d'une façon naturelle et il s’absorbe dans la taille en oubliant le monde qui l'entoure.
Équipement : Aucun

Apparence physique et charisme :

Lorsque la Terre lui donna naissance, il n'était qu'une créature boueuse à peine humaine, rampante jusqu’à la berge d'un lac dans l'espoir de laper la surface calme et scintillante de l'eau. Pour apercevoir quoi ? Un homme, le teint sombre et parcheminé de celui qui a passé sa vie au soleil. Des épaules larges et un corps épais, le cou et les joues mangés par une barbe noire de jais et le front dégagé de toutes mèches de cheveux, ceux-ci étant rasés complètement. Et au milieu d'un visage d'apparence banal, au-dessus d'un nez cassé, deux puits d'incertitude et de peur, deux iris verts tâchés de larmes.

Caractère et personnalité :

Est-il émotion plus primale que la peur ? L'effroi de glace qui serre les tripes des hommes alors qu'ils contemplent les ténèbres devant eux, les mains vides face à tous les dangers qui se cachent dans l'obscurité. La peur est tout ce qui anime cette grande carcasse qu'est Glas. Un homme-creux, vide de sens et dont les pas traînent sur la terre sèche. La peur de l'eau sombre et de sa promesse mortelle, la peur des arbres et leurs branches tombantes qui cherchent à le saisir. La peur de l'immensité du monde dans lequel il vient d'atterrir, la peur de son prochain. La peur de devenir moins qu'un homme, une simple bête sauvage grimaçante qui prend le pas sur le rationnel de l'être humain alors que la terreur est à son paroxysme. Car c'est ce qu'est Glas, une bête effrayée qui ne fait face que lorsqu'on l'accule, lorsqu'il doit abandonner ses doutes et ses incertitudes, ses tremblements, ses hésitations. Et alors, il n'est plus question de peur.

Si chacun aborde son Eveil à sa manière, celui de Glas n'était que larmes et questions, puis colère alors que l'Univers ne réparait pas cette injustice. Et enfin, résignation alors qu'il s'enfonçait entre les troncs sans savoir où aller.

Histoire :

Le Monde n'était que terre. Ce fut sa première pensée, la première lueur d’intellect qui traversa son esprit alors qu'il ouvrait enfin les yeux dans la pénombre. Un océan de sensation après un grand vide, comblant cette impression de rien en un éclair. Et tel le nouveau né qui s'extrait du ventre de sa mère, les bras puissants de Glas l'extirpèrent de la Terre qui venait de lui donner le jour. Et ses larmes se mélangèrent à l'eau tombant du ciel pour étancher la soif du sol boueux sur lequel il peinait à reprendre son souffle.
Nu et tremblotant, un nourrisson livré à lui-même, pataugeant dans la fange qui l'avait vu naître pour tremper ses lèvres dans un lac calme, alors même qu'un tourbillon de sensations assaillaient son être.

Où ? Quand ? Comment ? Pourquoi ? Tant de questions sans réponses alors que son nom, la seule chose qu'il connaissait intimement, tournoyait dans sa tête comme un indice sur la raison de son existence même. Glas, le glas. Le tintement annonciateur du sommeil éternel, de la fin d'une vie. Cette pensée le fit frémir alors que la terre délaissait sa peau sous l'effet de la pluie. Les paupières lourdes, il plongea dans un sommeil agité.

Ce sont les hurlements qui le tirèrent de sa léthargie étrange. Des cris aigus vibrant dans l'air, au milieu des échos du silence. Deux corps, au bord du lac, s'agitant dans une danse qui poussa l'homme à boiter craintivement dans leur direction. Et à mesure que ses pas le rapprochaient, presque à contrecœur, de la scène, son estomac se nouait de plus en plus, devenant une boule solide de terreur et de dégoût. Des vestiges d'un pagne de feuilles, le visage grimaçant d'un homme, lui aussi couvert de terre et dont la masse clouait au sol une jeune femme au visage strié de larmes. Deux mains puissantes écartant de force les jambes fines qui se débattaient sous le poids de son agresseur alors que celui-ci ricanait encore et encore, sans se soucier du nouveau venu. Lorsqu'il finit par lui jeter un regard, le mal était déjà fait et ce corps féminin plein de vie qui avait été n'était maintenant qu'un pantin désarticulé au regard vide et à la nuque brisée. Quelque chose craqua à l'intérieur de Glas.

Lorsqu'il revint à lui, le Monde n'était que sang. Une nouvelle naissance alors qu'un rire désespéré s'échappait de sa gorge meurtrie. C'est d'un cadavre réduit en miette qu'il s'extirpa cette fois, dégageant de son torse l'obèse à la bouche béante et au regard empli de surprise. Son visage était méconnaissable, autrefois défiguré par le désir et la cruauté, maintenant déformé par les coups répétés, l'émail de ses dents contrastant avec le sol qui buvait le liquide rouge omniprésent. Des marques de morsures constellaient son corps et la chair manquait par endroit. Lorsqu'il vomit ces morceaux, Glas fondit en larme et s'éloigna dans un mouvement précipité, s'enfonçant entre les arbres de la forêt, l'esprit lourd de l'horreur qu'il venait de commettre.

En ce qui vous concerne :

Prénom / pseudo : Jude ou Quentin, comme vous voulez
Age : 18 ans
À quelle fréquence serez-vous présent(e) sur le forum ?

En général je passe plusieurs fois par semaine, surtout pendant les vacances comme maintenant.

Comment avez-vous découvert le forum (par internet, on s’en doute) ?

Un top-50 des forums

Avez-vous des remarques à propos du forum ?

J'ai un peu de mal avec le concept de la magie et ses limites/possibilités, mis à part ça aucun soucis.

Telod
Administrateur
avatar
Messages : 169

Jour d'éveil : Jour 1
Race : Racine
Métier : Sculpteur (3)
Groupe : Terre Rouge
Fiche de présentation :
En ligne
Dim 3 Juil 2016 - 12:03

Bonjour Glas et bienvenue sur Musaraignes !

J'aime beaucoup ta fiche, l'écriture est très soignée, ton style est vraiment original !

Je n'ai que deux - trois minuscules remarques à te faire :

1) Dans la partie "Sexe" tu as marqué "Aucun", je crois qu'il s'agit d'une erreur d'inattention de ta part mais il serait bon de le modifier ! (Ou alors de me dire ce que tu as voulu dire par là ! Haha !)

2) Dans "Talents divers" il y a une partie de la phrase que je ne comprends pas : "il s'absorde dans sa taille en oubliant le monde qui l'entoure.". Peut-être est-ce moi qui suis un peu bête mais je n'arrive pas à saisir le sens de tes mots ici, j'aimerai donc soit que tu me les expliques s'il n'y a pas d'erreur, soit que tu corriges l'erreur s'il y en a une.

3) Cette dernière remarque n'est rien du tout, juste un petit doute de ma part. Je suis presque sûr que tu fais une sorte d'ellipse à ce moment là, en ne décrivant les choses qu'avec un sous-entendu, mais ton personnage naît bien dans une grotte sous la terre n'est-ce pas ? Parce qu'en lisant le début de ton histoire on pourrait croire qu'il naît directement à la surface, or les Racines sont toujours assez profondément enfouis sous la surface et naissent dans des grottes. L'utilisation du mot "pénombre" me donne la quasi certitude que tu as bien respecté le contexte sur ce point mais je voulais être sûr qu'il n'y ait pas de confusion.

Voilà, en gros je ne te reproche presque rien du tout, rien que des petites incompréhensions en somme !
Glas
Membre
avatar
Messages : 4

Jour d'éveil : 15
Race : Racine
Métier : Forgeron (1)
Groupe : Errants
Fiche de présentation :
Dim 3 Juil 2016 - 12:48

Alors déjà merci d'avoir pris le temps de lire !

Pour le 1) Oui en effet, petit oubli de ma part, corrigé maintenant.

2) Je parlais du travail de la pierre, dans le sens où mon petit Glas est forgeron et que c'est presque une vocation pour lui. Mais effectivement il y a un certain flou que je vais corriger de ce pas.

3) Aucun soucis là-dessus, il est bien né six pieds sous terre (voir plus) comme tous les autres !
Telod
Administrateur
avatar
Messages : 169

Jour d'éveil : Jour 1
Race : Racine
Métier : Sculpteur (3)
Groupe : Terre Rouge
Fiche de présentation :
En ligne
Dim 3 Juil 2016 - 13:10

Super ! Tout va bien à présent !

Par conséquent...

JE M'APPELLE TELOD, et je te BAAAAAAH. dit-il tout en faisant un mouvement méprisant de la main, un signe révélateur d'un dégoût profond NON. Je vais quand même pas accepter ce vieux truc dégueulasse, c'est horrible enfin, donc ! C'est un vers de terre ! et alors on put se rendre compte que Telod ne parlait pas à Glas, mais bel et bien à un véritable vers de terre qui se trouvait devant Glas. Puis il remonta ses yeux vers Glas et affirma : Toi par contre, je veux bien ! Je te, vali... truc là. Voilà. fit-il, puis il se retourna avec dédain, et ajouta : ou quelque chose comme ça.


Phrases de Glas :

- Tout deviendra bien plus sombre. L'insupportable, insoutenable, invivable, arrive.

- Les musaraignes sont partout. Elles dévorent l’esprit.



Contenu sponsorisé

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum