AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Neìt
AuteurMessage
Neìt
Membre
avatar
Messages : 13

Jour d'éveil : XI
Race : Échouée
Métier : Cueilleur (2)
Groupe : Errants
Fiche de présentation : ☽ ∴◆∴ ☾
Journal : ☽ ∴◆∴ ☾
Lun 2 Jan 2017 - 18:10


Prénom : Neìt
Nom/surnom : /

Éveil : Onzième jour
Sexe : Féminin

Race : Échouée
Métier : Cueilleur (2)
Groupe : Terre Rouge
Croyance : Elle est la seule à vraiment exister. Les autres passent sous ses yeux, c’est tout.

Magie : Orientation Apaisement – Murmure : Neìt est capable de soulager le mal, de réaliser le souhait des autres ou autres merveilles si cela lui permet d’être en sécurité ou à l'abri d'autres tourments. Elle se mettra alors à fredonner instinctivement et son égoïste bienveillance se rependra. En contre coup, Neìt sera épuisée durant quelques heures ou jours en fonction du sort. Il est à noter qu’elle aime trop chanter pour se fatiguer pour les autres dans n’importe quelles circonstances. Elle manifestera sa magie si elle est au pied du mur uniquement et que le sort n'est pas pour son propre intérêt initial. Elle ne sait pas que c’est de la magie, elle croit seulement pouvoir contrôler et arranger le monde autour d’elle. (Elle ne l'a pas encore découvert à son arrivée)

Capacités physiques :Son petit corps n’a pas besoin de beaucoup d’énergie pour fonctionner. De fait, elle souffre moins de la faim que les gros gabarits. Par sa petite taille, Neìt profite de bien des cachettes en milieu naturel. Son instinct pour la fuite lui aura permit de se camoufler facilement, dans le cœur d’un tronc d’arbre ou sous une racine. Légère, elle peut également monter sur les branches qui céderaient autrement et atteindre des fruits, des nids ou du miel. Dernière chose, Neìt sait nager.

Talents divers : Voix douce et chaude, Neìt chante souvent sans s’en rendre compte. Ses mélodies innées sont réconfortantes et attirent l’attention de l’auditoire. Elle peut en profiter pour s’attirer la sympathie des gens si elle y trouve un intérêt.

Équipement : un manteau, une peau d’ours.

Apparence physique et charisme :

Neìt est une frêle jeune femme. Petite, elle pourrait passer pour une enfant tant sa taille est proportionnelle à sa silhouette plutôt menue. Une allure quelque peu décharnée malgré une charmante poitrine, des os pointus. Une échouée au sourire aiguisé. Sa peau est livide et à l’image de ses cheveux, il est à croire que le monde a oublié de la parer de couleur. Neìt est blanche, blafarde, translucide si l’on regarde sa main au travers des rayons du soleil… Seuls deux saphirs trônent à la place de ses yeux. Sont-ils beaux ? Ils sont trop cristallins pour ne pas jurer avec cette incarnation de la neige faite femme. Son regard est perçant et fuyant à la fois. Ses iris savent défier l’inconnu mais Neìt elle, s’abandonne facilement à ses instincts de fuite. Cette chétive jeune femme n’est pourtant pas dépourvu de charisme. Il émane d’elle un magnétisme certain, caressant l’envie de la protéger et la crainte qu’elle ne puisse pas être si fragile pour avoir survécu jusqu’ici. Neìt peut vous toucher et en même temps vous laisser sur la réserve.

Caractère et personnalité :

Solitaire. Cette échouée a encore du mal à intégrer l’idée qu’elle n’est plus seule. C’est une forme d’indifférence la poussant facilement à se montrer égoïste. Naître seule et subir son intime présence au quotidien vous fait oublier que les autres existent. Elle considère les autres êtres vivants comme des agréments du monde, des décorations qui vont et viennent, comme si elle pouvait les contempler sans avoir à interagir. Neìt peut pourtant se montrer sociable voire loquace mais vous ne compterez pas. Votre réalité n’existant pas dans sa chair, elle vous oubliera aussi rapidement qu’elle expire.

Lorsqu’elle découvre une chose, la jeune blafarde est méfiante. Telle une biche, elle se mettra à l’abri d’abord puis reviendra à la rencontre de l’étrange jusqu’à ce qu’elle estime le danger suffisamment écarté. Neìt a développé un fort instinct de survie comme si la peur lui permettait d’avoir accès à une partie plus salvatrice d’elle. Malgré un sourire des plus carnassiers, l’échouée n’est pas agressive. Elle fera toujours en sorte de se sauver plutôt que d’attaquer. Elle se sait chétive et n’a jamais ressenti suffisamment de passion pour autrui pour tuer par excès de colère ou de rage. Néanmoins, à la vue de ses uniques besoins, elle serait capable de tuer pour se nourrir bien qu’elle apprécie la distraction que lui fournisse les autres humains.

Au-delà de tous ces aspects ambivalents, il est néanmoins important de noter la douceur qui émane d’elle. Un soupçon d’enfant, un regard ingénu chez une femme qui est curieuse et qui aime étudier. Les humains ont cet intérêt unique : ils peuvent lui apprendre des choses et lui répondent quand elle leur parle. Elle regrette d’être parfois trop empathique et a développé certaines capacités pouvant passer pour de la bienveillance ou de l’altruisme alors que c’est uniquement pour ne plus subir l’influence des autres. Elle pense pouvoir se préserver du tracas des autres sans réaliser qu’il s’agit de Magie.

Histoire :

C’était une journée sans soleil.

Elle ouvrit les yeux sur un ciel de brume, gris de saveur. Un frisson la parcourut et sa nuque portée à la surface de l’eau se raidit soudain. Son corps flottant devint lourd et ses pieds s’enfoncèrent dans les flots. L’eau était froide et l’éveil en fut tout aussi brutal. Neìt se cambra avec vigueur, avala malgré elle quelques gorgées d’eau mais retrouva pied rapidement. L’eau était peu profonde et sa fraîche étreinte ne balayait pas son corps au-delà de sa taille.

C’était un étang ou plutôt un lac, qui s’étendait jusque dans le brouillard. La jeune femme frissonnant ne peina pas à regagner le bord. Il y faisait plutôt bon, mais sa peau mouillée appelait aux caprices de l’air environnant. Elle s’assit quelques instants sur les galets inconfortables pour reprendre ses esprits. Son cœur était en alerte sans qu’elle ne sache pourquoi ; Plus elle cherchait en ses souvenirs plus l’abysse du silence lui répondait avec effroi. La solitude deviendrait un étrange allié.

Des bruits extérieurs vint interrompre sa quiétude. Des grognements, des cris, l’échouée se redressa lentement pour ne pas se faire remarquer, plissa les yeux pour tenter de percer le mystère de cette brume mais rien. Sentant la menace roder et enserrer ses entrailles d’angoisse, elle décida de s’éloigner du lac et surtout des galets qui l’empêcheraient de courir le moment venu. Soudain, elle crut entendre un prédateur s’approcher et elle détalla sans plus attendre. La direction était simple : la plus éloignée de la menace. Sa peau diaphane lui offrirait peut-être de se cacher en ce brouillard épais ? La peur avait rendu son corps plus vivant que jamais. Sa gorge brûlait à cause de son souffle mal maîtrisé mais au bout de sa course, l’ombre d’une forêt vint à son secours.

Neìt se colla alors à un arbre pour se cacher de ce qui pouvait la suivre. Sa poitrine s’écorcha sur l’écorce, mais elle n’en avait cure. Son corps lui apparut alors trop nu, trop clair et trop voyant parmi cette végétation. Son teint de nacre était une insulte à la subtilité de la terre et la jeune femme s’accroupit alors pour s’enduire de boue et y remédier ; Ainsi elle ne luirait plus comme une indésirable. La lumière semblait tamisée en ce lieu arboré, mais l’invitation de la nuit creusa un peu plus profond l’inquiétude de l’instant. Où était-elle ? Qui était-elle ? Neìt se frotta les mains lentement avec une attention particulière comme si les rides creusées en leur sein pouvait lui offrir une réponse.

Si son cœur s’était calmé et que le danger avait fuit de son esprit, son estomac grondait et une nausée la submergea avec violence. Balayant du revers de sa main sa bouche salie, Neìt s’ordonna d’avancer en ces lieux pour manger et trouver un refuge pour la nuit. Ses pérégrinations étaient somme toute hasardeuses, mais le rythme de ses pas la berçait. La fatigue se fit ressentir plusieurs fois, mais de petits bruissements de feuilles l’obligèrent à ne jamais s’arrêter. Une présence silencieuse veillait. Bientôt, un beau chêne se dressa devant elle. Il devait être le Maître des lieux. De grosses racines ondulaient au sol et la jeune femme se lova en leurs bras pour basculer dans un sommeil profond.


.:x:.

Les jours suivaient mais ne se ressemblaient pas. L’air était tantôt chaud tantôt glacé. La pluie s’était invitée et puis la neige aussi. La jeune femme n’avait pas voulu s’éloigner de son arbre bienfaiteur. Par chance, quelques mûres et autres baies étaient à sa portée. Neìt avait même découvert un arbre creux dans lequel s’abriter au cours des intempéries. La vie était sommaire, mais elle s’y fit. Des yeux apparaissaient par-ci par-là, Neìt chantait et ils semblaient s’éloigner.

Abritée sur une branche, elle apprécia de contempler le passage de quelques animaux. Un ours accompagné de son petit avaient laissé d’importantes traces de pattes et la jeune échouée s’était plu à les suivre sans faire trop de bruit. D’abord, l’ours avait grogné et elle avait fui puis, elle avait appris à se faire plus discrète et les avait imités pour manger et pour boire parfois au lac, parfois dans des flaques d’eau claire. Enfin, elle découvrit un met fabuleux : le miel. Bien que les bêtes ne lui en laissèrent pas beaucoup, elle apprécia qu’ils chassent les abeilles et soient peu méticuleux, en laissant tomber partout. Les animaux étaient intelligents et elle tenait à apprendre davantage d’eux. Leur fourrure sembla confortable et adaptée mais malheureusement, rien ne poussait sur elle. Elle eut beau frotter sa peau jusqu’au sang, nul trace d’un poil pour la réchauffer.

C’est le jour de neige que quelque chose changea. Mortifiée de froid, Neìt tomba malade. La fièvre était un nouvel ami qu’elle n’aimait pas. Elle tremblait et transpirait à la fois, sa conscience était voilée par un charme inconnu l’empêchant de pénétrer la réalité. Elle s’était blotti au plus profond de l’arbre et s’écouter peiner à respirer quand elle perçut des craquements significatifs : un prédateur s’approchait. Toute bête préférerait s’abriter de ce vent et de ces flocons, mais celle-ci semblait l’avoir repérée sans grogner.

La jeune femme se tourna péniblement et tenta de veiller celui qui approchait, mais son imagination se joua d’elle. Une ombre, un homme. Un être qui lui ressemblait mais qui avait de quoi couvrir sa peau. Neìt le fixa un moment puis se décida à sortir ; elle ne pouvait pas fuir malgré la terreur qui s'était emparée d'elle. Chancelante elle se redressa, prête à griffer et à mordre pour survivre. Il était plus grand qu’elle, plus fort et il la couvrit d’une peau dont elle reconnut au toucher qu’elle ressemblait à la fourrure d’un ours. Il ne lui voulait pas de mal aussi, elle baissa sa garde. L’homme lui donna son nom, mais elle ne le retint pas. Il s’agita un moment autour d'eux, cherchant du bois et finalement après s'être accroupi plusieurs minutes, une flamme jaillit. De ses mains, le feu était apparu. Neìt eut du mal à comprendre ce phénomène mais la douce chaleur l’invita soudainement à s’endormir… Il ne fallait pas, les yeux dans les bois reviendraient...

Le lendemain matin, l’homme était toujours là. Un parfum s’élevait du feu et l’estomac de l’échouée gronda comme jamais. Sa fièvre avait un peu chuté. Elle dégusta quelques morceaux de lapin, chaud. C’était délicieux alors, elle sourit à l’inconnu. Il lui parla d’un camp qu’il avait repéré et lui donna la route qu’il comptait suivre. Neìt se laissa hypnotiser par la danse des flammes. Il parlait sans cesse alors qu'elle grelottait. Il disait qu’elle allait mourir s’ils ne trouvaient pas comment la soigner, mais il plaisanta maladroitement en disant qu’il récupérerait alors son chaud manteau. En guise de réponse, Neìt attrapa une grosse pierre et lui fendit le crâne sans qu’il ne s’y attende. Elle l’observa se vider de son sang et contempla les soubresauts de ses paupières et de la vie qui s’échappait. Elle put alors finir son repas tranquillement.

Lorsque le feu fut éteint, elle était déçue. Tant, qu’elle éprouva une forme de colère, elle n’avait pas pris le temps d’apprendre et voilà que le foyer était cassé ! Elle chercha à se calmer et fredonna quelques notes. Un bruissement lui répondit alors et un énorme loup apparut. Neìt recula prudemment d’abord mais lorsque la bête approcha à son tour, elle se mit à courir. Contre toute attente, le prédateur ne la poursuivit pas, préférant dévorer l’homme qui gisait à terre. L’échouée, nue sous une large peau d’ours, traversa les bois et découvrit en lisière de la forêt ce qui semblait être un camp...

En ce qui vous concerne :

Prénom / pseudo : Neìt
Age : Trente automnes
À quelle fréquence serez-vous présent(e) sur le forum ?

Plusieurs fois par semaine et si mon rythme de jeu se voit étrangement ralenti, vous aurez un mot de ma part. J’aime rencontrer des partenaires de jeu, je respecte qu’il m’accorde de leur temps alors je donne toujours signe de vie.

Comment avez-vous découvert le forum (par internet, on s’en doute) ?

Depuis les top sites, celui de best forum RPG

Avez-vous des remarques à propos du forum ?

Une bannière sombre et attractive, un contexte bien ficelé avec un fonctionnement étudié, de quoi m’avoir agréablement surprise. Le design épuré est séduisant, il s’éloigne un tantinet de l’aspect rude et lugubre que l’on pourrait attendre, mais il suffit de rendre les choses noires en jeu !
Telod
Administrateur
avatar
Messages : 172

Jour d'éveil : Jour 1
Race : Racine
Métier : Sculpteur (3)
Groupe : Terre Rouge
Fiche de présentation :
En ligne
Mar 3 Jan 2017 - 21:28

Bonsoir Neìt et re-bienvenue sur Musaraignes !

Ta fiche de personnage est complète, soignée et intéressante, ton personnage a une capacité à me faire légèrement froid dans le dos, mais d'un autre côté il m'est sympathique ! Une curieuse dualité n'est-ce pas ?

Je n'ai presque rien à redire, juste quelques petits détails qui me tracassent, en tant que légendaire pinailleur je ne vais pas me priver de relever ces petites choses insignifiantes mais ne prends pas mon long discours pour un fort reproche, je cherche juste toujours à bien me faire comprendre !

1) Dans les capacités physiques, tu dis : "Dernière chose, Neìt sait nager.". Seulement, dans le contexte, nous avons précisé que tous les hommes de la vallée savaient nager au moins un peu, et qu'il s'agissait d'un des savoirs de base. Veux-tu dire par cette phrase que Neìt sait mieux nager que la moyenne ? Si oui alors est-ce une prédisposition naturelle ou y a-t-il un moment de l'histoire dans lequel elle s'entraîne à la natation ? (Dans le deuxième cas il serait bon de le voir apparaître dans l'histoire, il ne me semble pas que ça soit le cas à moins que j'ai manqué d'attention).

2) La magie de la parole est encore assez peu connue et donc il est normal que tu ne saches pas vraiment comment t'y prendre pour créer un sort de cette catégorie magique. Cependant ton sort est assez cohérent sur la forme et en réalité je n'ai pas grand chose à redire dessus... J'aurais juste une question pour m'assurer que tout cela entre bien dans le contexte profond du forum dont je ne peux pas parler... Pourrais-tu décrire en précision le sentiment, l'émotion, l'intention, la détermination qui habite ton personnage lorsqu'elle se met à chanter ? Parce que... Si elle n'éprouve rien d'autre qu'un besoin "qu'on arrête de la faire chier 5 minutes", je ne crois pas que ça entre tout à fait dans le concept de parole. (cf début de la description de la magie de la parole : "Parfois, lorsqu'un homme parle et que ses propos sont sages, le monde entier l'écoute. Une grande force semble gronder dans sa voix, faisant renaitre une lueur dans le regard de ceux qui l'entendent.").

J'ai eu deux trois autres hésitations aussi, une concernant ton métier... mais je me suis dit qu'il était vrai qu'elle avait passé visiblement une grande partie de son séjour à cueillir (ou à chercher à le faire) donc finalement je t'accorde ce niveau 2. Une autre aussi qui concernait un léger trouble venant d'une incompréhension vis-à-vis de ton équipement, je ne savais pas si le manteau était un objet différent de la peau d'ours ou s'ils ne faisaient qu'un, mais j'ai eu ma réponse dans l'histoire alors tout va bien !

Finalement je n'ai rien d'autre à dire ! Merci de bien vouloir éclaircir ces petits points !
Neìt
Membre
avatar
Messages : 13

Jour d'éveil : XI
Race : Échouée
Métier : Cueilleur (2)
Groupe : Errants
Fiche de présentation : ☽ ∴◆∴ ☾
Journal : ☽ ∴◆∴ ☾
Mar 3 Jan 2017 - 22:03

Merci de ton retour si rapide (eh oui!)

Citation :
Dans les capacités physiques, tu dis : "Dernière chose, Neìt sait nager.".

C'était peut être superflus en effet. Je voulais dire qu'elle était assez adroite en natation, qu'elle pouvait difficilement se noyer et j'espère qu'elle aidera à la pêche plus tard. Mieux que les autres peut-être pas, mais une bonne prédisposition due à sa race? à toi de me dire si j'enlève cette mention ou si je la précise.

Citation :
Pourrais-tu décrire en précision le sentiment, l'émotion, l'intention, la détermination qui habite ton personnage lorsqu'elle se met à chanter ?

"Parfois, lorsqu'un homme parle et que ses propos sont sages, le monde entier l'écoute. Une grande force semble gronder dans sa voix, faisant renaitre une lueur dans le regard de ceux qui l'entendent."

J'admets avoir lu et relu cette mention mille fois. La magie est un événement rare et donc elle ne pourra pas l'invoquer tout le temps.
C'est uniquement si elle est profondément perturbée, à bout de nerf ou qu'une situation la pousse au pied du mur.
Exemple: "bidule va mourir mais s'il meurt je vais me faire attaquer" >>> elle a peur pour elle donc elle éprouve de la bienveillance détournée (égoïste). Elle ne pourra pas déclencher cette magie par pure bonté, seulement si elle est désintéressée du problème initial. Si elle est attaquée, elle ne pourra pas se défendre par sa magie mais elle pourra défendre un autre si celui-ci est censée la protéger.
Autre exemple : Elle a faim mais elle ne peut pas faire pousser le blé (pour elle) et elle peut mourir de faim, par contre si quelqu'un à ses côtés la pousse à bout, l'effraie: "ils veulent me manger, ils ont faim" alors elle peut trouver l'invocation pour faire pousser la nourriture...

Je ne sais pas si je développe bien... Il faut qu'elle trouve son intérêt mais au second degré. C'est une magie "positive"/"généreuse" alors qu'elle est égocentrique/radine donc le cadre est limité.

Pour le Métier, j'ai hésité aussi. J'ai lu qu'il fallait 5 jours, je me suis dit qu'elle les avait passés à chercher, imiter.. De toute façon, elle cueillera pas pour les autres ahahahah.

Heureuse que mon personnage t’interpelle dans sa dualité, c'est un bon défi en jeu pour moi.
Telod
Administrateur
avatar
Messages : 172

Jour d'éveil : Jour 1
Race : Racine
Métier : Sculpteur (3)
Groupe : Terre Rouge
Fiche de présentation :
En ligne
Mar 3 Jan 2017 - 22:58

Très bien, à présent cela me convient...

Par conséquent...

JE M'APPELLE TELOD, et je te... Eh, minute, pourquoi vous introduisez-vous chez moi madame ?! SORTEZ DE MA PROPRIÉTÉ ! Hurlait Telod en pointant la "sortie", qui était en réalité une notion assez vague puisqu'ils se situaient en extérieur au milieu d'une plaine. Ma patience a ses limites et ses limites sont justement pas loin d'être amplement dépassées ! Disait Telod en rougissant de colère. GN... GN... Il bouillait, littéralement. WAAAH ! Vociféra-t-il en donnant un gigantesque coup de pied dans une limace qui se baladait tranquillement à ses pieds. Sa jambe partit si fort qu'il s'envola lui-aussi, emporté par son mouvement, s'élevant dans le ciel, toujours aux côtés de l'invertébré dissident. MAIS VOUS RESIDEZ TOUJOURS DANS MON ESPACE INTIME, VOYOU ! Constatait Telod en voyant que la limace ne s’éloignait pas de lui. Et alors qu'il volait vers les nuages, il ajouta : OU QUELQUE CHOSE COMME ÇA !


Phrases de Neìt :

- Celui qui s'étouffe a tendance à dépenser son air sans raison.

- Quelle ombre dois-tu suivre ?



Neìt
Membre
avatar
Messages : 13

Jour d'éveil : XI
Race : Échouée
Métier : Cueilleur (2)
Groupe : Errants
Fiche de présentation : ☽ ∴◆∴ ☾
Journal : ☽ ∴◆∴ ☾
Mer 4 Jan 2017 - 17:43

Youpi! Merci ! A nous la conquête du monde! (ah non.. pardon)
Contenu sponsorisé

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum