AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


La carcasse du bouquetin - [Commun | Okha / Hiss / Libre | J19]
AuteurMessage
Hiss
Membre
Messages : 56

Jour d'éveil : Jour 10
Race : Cime
Groupe : Errant
Fiche de présentation :

Journal :
Mer 8 Fév 2017 - 19:43

Aël marchait en tête de file, suivie de Okha, puis de Hiss. Ces deux dernières transportaient la carcasse du bouquetin, difficilement. La blonde n'arrivait pas a déterminer le poids du bétail, mais elles étaient essoufflées et devait souvent faire des pauses. Le chemin se faisait donc dans un silence relatif, trop concentrées pour parler et voulant garder un maximum de souffle. Si Okha avait moins de mal que Hiss, elle était en nage et semblait avoir mal à un bras. La petite rousse avançait prudemment, partant parfois un peu en avant pour prévenir un quelconque danger. Mais rien ne troubla leur marche, et lorsque le ciel se fit un peu plus lumineux, elles s’arrêtèrent pour se reposer.

« Je prendrais le relais, quand on repartira. Hiss, tu m'aidera. La grande, tu n'auras qu'à faire l'éclaireuse. »

Hiss hocha la tête, reprenant son souffle. Elle boitait encore beaucoup, et sa hanche la lançait. Elles étaient toujours loin de la grotte, et pourtant c'était déjà la mi journée. Heureusement, elles avaient choisi de se rapprocher du Lac, et Hiss alla tremper ses mains graisseuses dans l'eau, avant de se rafraîchir le visage. L'eau était glaciale, et le froid la tenaillait. Elle se roula en boule sur la berge, et contempla un moment la surface du Lac. C'était sombre, mystérieux. Un frisson parcouru son échine lorsqu'elle repensa à la veille, au sauvetage in extremis de son compagnon. Depuis qu'elles avaient reprit la route, toutes les trois, Hiss s'était mis en mode automatique, et ne pensait qu'à la charge, au sol sous ses pieds, à l'effort qu'elle devait produire. Son cerveau reprenait le cours de ses pensées, tout doucement. Elle se sentait un peu groggy, mais pas mal non plus.

La curiosité d'Okha vis à vis du collier trouvé par Staz dans les profondeurs lui revint en mémoire, et elle chercha les raisons qui pouvaient la motiver. C'est vrai que de tels objets ne pouvaient qu'attirer l'attention. A la réflexion, la blonde se dit qu'elle n'aurait pas du en parler avec elle. C'était un objet apportant la convoitise, le questionnement, et Okha avait eu un air étrange, pressant. Mais peut être aurait elle des réponses à apporter, relatifs à ce mystère. Hiss s'interrogea encore quelques minutes, avant de se relever doucement et de rejoindre ses comparses.

« Okha, tu sais quelque chose sur le collier de Staz ? T'as eu une drôle de tête tout à l'heure, quand j'en ai parlé. »

La stratégie de la blonde était toujours naïve et frontale, elle avait du mal à cacher des choses aux autres. Et puis, elle était curieuse. Mais avant qu'Okha ne puisse répondre quoi que ce soit, Aël s'était levée, brutalement, avec les yeux noirs.

« Tu lui a parlé de ça ? Mais qu'est-ce que tu as dans le crâne, espèce de gogole ? Ce truc va probablement nous attirer que des emmerdes, on avait pas besoin que tu cries sur les toits qu'on l'a avec nous ! »

Hiss fronça les sourcils, bouche entrouverte, saisissant l'énormité de sa gaffe. Elle cligna des yeux, regardant un point au sol pendant quelques secondes, avant de parler tout bas.

« Elle nous fera pas de mal, je pense pas. Et puis à vrai dire, je préférerais qu'on se débarrasse de ce machin... Tu nous suis pour le voler ? »

La dernière question était pour Okha. Hiss réfléchissait vite, mais elle disait vrai. Staz était comme fou avec ce collier étrange. Alors sûrement qu'il en serait malade, de le perdre, mais Aël avait raison : ça ne leur apporterai que des ennuis.
Okha
Membre
Messages : 66

Jour d'éveil : Jour 7
Race : Racine
Métier : Tisserande (2)
Groupe : Cavernes Rauques
Fiche de présentation :
En ligne
Mar 14 Fév 2017 - 23:14

Okha sentait son coeur battre de plus en plus fort, à mesure qu’elles avançaient vers ce qui semblait être la direction du camp d’Aël et Hiss. Même si cette dernière semblait s’essouffler plus rapidement, elle n’en menait pas large, gardant difficilement son équilibre sans rendre son épaule douloureuse.
C’est avec bonheur qu’elle accueillit donc la proposition d’Aël. C’était d’ailleurs plus un ordre qu’autre chose. Alors que la Cime s’approchait de l’eau Okha renifla ses mains avec hésitation. L’odeur de l’animal envahit son odorat et la fit saliver malgré elle. Regardant le cadavre inerte du bouquetin, elle commença à se demander s’il ne vallait pas mieux commencer à le manger maintenant, elle avala sa salive.

Ce ne fut pas la voix de Hiss mais celle d’Aël qui la tira de ses réflexions d’affamée, relevant la tête avec surprise alors que le ton de la rousse montait, Okha mit quelque temps avant de comprendre ce qu’il se passait, en attrapant au vol la fin de l’invective. Un lourd silence tomba et, de là ou elle était, Okha pouvait voir une foule d’émotion défiler dans les yeux de Hiss. La racine sentit son organisme se crisper. Son cerveau commençait déjà à élaborer ses chances de rentrer en emportant une part du bouquetin lorsque la Cime prit la parole.

- Elle nous fera pas de mal, je pense pas. Et puis à vrai dire, je préférerais qu'on se débarrasse de ce machin... Tu nous suis pour le voler ?

Okha se retint de répondre immédiatement. Bien sûr ce collier l’intéressait, énormément. Mais le voler ? Elle n’y avait en fait même pas songé jusqu’à présent. Que pourrait-elle bien en faire ? Le ramener à Serpe. L’idée rayonna soudain dans sa tête avant qu’elle la muselle aussitôt. A quoi pensait-elle ? En dehors de Terre Rouge, ces deux femmes étaient les seules personnes à peu près saines d’esprit qu’elle ait croisé dans cette vallée et elle pensait déjà à les déposséder ? L’image du visage de Serpe flotta un instant devant ses yeux et elle soupira, elle savait très bien pourquoi un part d’elle voulait le collier.
Réalisant que son soupir pouvait être interprété comme un aveu, la Racine secoua la tête avec douceur.

- Non. Je… ne peut pas nier qu’il m’intéresse.

Pouvait-elle leur parler de l’échoué ? Bien sur que non. Comment pourraient-elles comprendre ce qu’il représentait pour elle ? Elle-même n’y parvenait d’ailleurs que confusément.

- J’ai seulement envie de comprendre, ce qui se passe ici. Et… ce collier dont vous parlez pourrait-être une preuve que quelqu’un était là avant nous non ?


Les deux autres la regardèrent, l’une avec circonspection, l’autre avec curiosité.

- De la d’où je viens, des cavernes, on pense que ce monde n’est que le reflet d’un autre… Ce collier pourraît peut-être venir de l’autre côté ?


She-kills-she-loves-she-kills
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum