AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


MUSAPIF GADGET [EDITION II]
AuteurMessage
Hiss
Administrateur
avatar
Messages : 95

Jour d'éveil : Jour 10
Race : Cime
Groupe : Errant
Fiche de présentation :

Journal :
Mer 17 Mai 2017 - 22:49

ALOHA BANDE DE MINOU RADIOACTIFS

TATAM ! Deuxième édition de MUSAPIF GADGET!

Cette fois ci, vous devrez mettre un mot en rapport avec un thème donné.

Le thème est « EVEIL ». On retourne à la source. En gros, votre mot doit faire référence à ce que vous avez vécu pendant votre éveil, ou bien un personnage qui vous le raconterai, que ce soit quelque chose de physique comme un arbre, une pierre, l'eau, ou bien une image, ou encore une sensation particulière. Libre court à votre imagination. Vous pouvez réécrire votre éveil ou bien l'écrire comme un souvenir, ou comme un dialogue, enfin vraiment, vous êtes entièrement libre.

Pour cette fois, je vous autorise soit un mot soit un groupement de mot – genre un caillou, ou bien un gros caillou bleuâtre (oui j'ai un problème avec les cailloux, tumjugepas) – tant que le groupement de mot ne fait pas trois ligne. Je vous laisse juge de la longueur du truc, je vous fais confiance quoi.

LISEZ BIEN LES RÈGLES ELLES ONT UN PEU CHANGE


Alors surtout n'ayez pas peur, les règles sont simples :

♦ Une fois par mois*, je mettrais en ligne un topic de Musapif Gadget.

♦ Vous n'aurez plus qu'à y poster un rp d'au moins quinze lignes – le but n'étant pas d'écrire un roman non plus, ceci dit, faites vous plaisir.

♦ Ce rp n'a aucun lien avec les rp principaux et vous êtes libres d'écrire ce que bon vous semble, donc éclatez vous. La seule contrainte reste d'utiliser son propre personnage pour le mettre en scène.

♦ Vous postez à la suite, mais n'êtes pas obligés de répondre au précédent post. Par contre, rien ne vous interdit d'y répondre. (Juste précisez le en tête de votre réponse)

♦ Dans votre rp, vous choisissez un mot que vous mettez en gras. C'est ce mot qui sera sélectionné lors du tirage au sort, alors choisissez bien ! (Du coup, mot, ou groupement de mot, comme expliqué plus haut)

Jusque là vous vous demandiez pourquoi on ouvrait un sujet pour ça alors qu'on a déjà quelque chose de semblable – faites pas genre, je vous ai entendu – mais maintenant vous vous demandez ce que c'est que cette histoire de tirage au sort. Du coup, je continue.

♦ A chaque édition de Musapif Gadget, je remplirai une liste avec vos mots, et une fois l'édition clôturée, je ferai un lancer de dé pour déterminer le gagnant du tirage au sort.

♦ Celui qui verra son mot tiré au sort aura le droit à … roulements de tambour UN PETIT DESSIN qui représentera son mot.

♦ Chaque joueur ne peux jouer qu'une seule et unique fois par édition. Hiss et Abh ne joueront pas (puisque je vais pas vous pourrir vos chances de gagner pour m'offrir mes propres dessins).

♦ Seuls les joueurs VALIDES ont l'autorisation de jouer.

♦ Chaque édition prendra une semaine pleine avant d'être clôturée, vous avez donc jusqu'à jeudi prochain minuit pour participer.

♦ Le gagnant de cette édition donnera le thème de la prochaine.

Voilà pour les règles. Je vais vous faire un petit exemple, si jamais c'était un peu flou.

« Il faisait noir et Hiss ne savait plus très bien quelle heure il pouvait être. Son cerveau ne répondait que trop mal à ses demandes, et sa mémoires s'empêtrait vaguement dans les méandres de ses iris. Après un bon moment à divaguer, elle réussit enfin à se lever et à sortir de son trou. Elle l'avait creusé pour faire une retraite méditative, loin des autres. Mais elle devait maintenant se rendre à l'évidence : son état n'avait fait qu'empirer. Bien que la vue de ses semblables lui paraissat odieuse avant son départ, évidemment, maintenant ils lui manquaient terriblement. Elle rougit en se disant que son retour auprès des autres allait sûrement être ridicule et qu'elle allait probablement faire tomber Staz en lui sautant dessus. Même les remarques abrasives d'Aël lui manquaient. Elle acheva de pousser le rocher qui recouvrait l'entrée de son trou, et se hissa sur le sol, plissant les yeux sous la lumière aveuglante du jour. Elle avait l'impression d'être un de ces racines qui s'éveillait, sauf qu'elle se rappelait de tout les jours qui avaient suivit son propre éveil. Une fois rétablie, elle regarda une dernière fois la cavité, puis s'en alla vers le camp. Sur la route, elle trouva un caillou très joli, oscillant entre le gris et le noir, veiné de blanc. Elle s'amusa à le lancer en l'air pendant un moment, et ralenti le pas en arrivant vers la grotte ou se trouvait son Staz, ainsi que ses amis. »

Si mon mot est tiré au sort, donc caillou, je me dessinerais un petit caillou – c'est moi qui dessine donc je fais un peu ce que je veux tant que le mot est représenté, mais si vous avez fai un groupement de mots j'en tiens rigueur – et me l'enverrai.
J'aurai juste pu faire un tirage au sort, mais c'était quand même pas très drôle. Le mieux c'est que vous participiez vraiment.

A propos des dessins :

♣ Je me garde le choix du médium – aquarelle, feutres, peinture, café, what else – mais je les mettrais forcément en couleur.

♣ Si j'en ai envie, je ferais peut être des reproduction en gravure de vos dessins, pour pouvoir les reproduire à l'infini.

♣ Chaque dessin sera scanné et mis dans la galerie de Musapif Gadget, que tout le monde puisse voir le résultat.

♣ Pour que je vous les envoie, il me faudra nécessairement votre adresse. Si ça répugne certains – je ne juge pas, ce sont des informations privées – je me renseignerai pour les envoyer dans des endroits neutres. A vous de m'envoyer un mp au cas ou vous êtes tiré au sort.

♣ A voir avec vous en mp, si un de vos dessins m'inspire des trucs un peu volage, mais je vous demanderai forcément votre accord.

Voilà les lapinous, si vous avez des question envoyez les en mp, et si jamais j'en ai qui reviennent régulièrement je mettrais à jour le règlement au dessus. ENJOY

*Si je me sens d'attaque, on pourra en faire deux fois par mois, et ça pourra aussi arriver qu'on saute un mois. Si personne ne joue – et ça serait bien triste – ça ne servira à rien de persister. Tout dépend donc de votre motivation !

Vous pouvez poster ci-dessous, j'actualiserais la liste sur ce post avec vos pseudos et mots :

- Staz : EAU BRUSQUE SAUVAGE / 2 ou 5
- Nev : SONGES / 8 ou 1
- Anselys : INNOCENCE ENFANTINE / 3 ou 10
- Telod : VIDE PROFOND LAS ET LENT / 7 ou 9
- Néphara : PROFONDEURS / 6 ou 4


Ne les écoute pas, ne plie pas. Tu es seule.
Rien d'autre qu'une bourrasque qui menace les hommes.
Staz
Membre
avatar
Messages : 102

Jour d'éveil : Jour 16
Race : Echoué
Métier : Aucun
Groupe : Errant
Fiche de présentation : Clic
Journal : Clic
Jeu 18 Mai 2017 - 11:39


Staz avait beau garder les yeux grands ouverts et fixer avec toute la concentration du monde la mine sévère d'Aël, c'était comme si l'image de la Chose ne le quittait plus. Et dans sa tête,
l'Être hurlait si fort que le garçon devait se retenir de se boucher les oreilles. De toute manière, cela n'aurait servi à rien.
- Tu deviens fou, Staz.
Le jeune homme écarquilla les yeux, et un gémissement s'échoua sur le bord de ses lèvres alors qu'il agrippait la rousse par les épaules avec désespoir.
- Je ne suis pas fou, Aël ! Où est Hiss ? Pourquoi fais-tu ça ?
Des larmes folles perlaient aux coins de ses yeux, mais Aël restait stoïque, droite face à lui. D'un mouvement lent, elle fit non de la tête, tout en fixant Staz avec une pointe de pitié dans le regard. Pourtant, c'était comme s'il revivait son éveil. Il était là, dans l'eau jusqu'à la taille, avec la voix qui lui hurlait de se noyer, et la Chose qui guettait non loin de là. Mais cette fois, il n'était pas seul. Il y avait cette femme, qui d'une main sûre l'empêchait d'avancer. Et une fois encore, elle répéta, comme avec lassitude.
- Tu deviens fou, Staz.
Cette fois, le garçon hurla, hurla, alors que l'eau attrapait ses jambes et l'empêchait d'avancer. La main de la femme se faisait dure, le repoussant avec vigueur dans toutes ses tentatives, alors que Staz se débattait. Mais la femme ne semblait pas faire le moindre effort, et continuait à le fixer froidement.

Soudain, un sourire éclaira son visage, un sourire tout sauf humain. Du liquide noir recouvrit rapidement le visage de la jeune femme, purulent, dévastant les traits espiègles de son corps, pour ne plus être qu'un être démantibulé, couvert de noir, dont le rire glauque, étrange, résonnait jusque dans le cerveau du garçon.
- Si tu savais le cafard que tu étais, tu aurais compris que jamais je n'avais eu l'intention de perdre mon temps pour toi. Après tout, tu n'es qu'un fou.
Cette fois, l'eau l’entraîna brutalement vers le fond, alors que la voix se mit à hurler de plus belle, à hurler comme un homme immolé. C'était comme au premier jour. C'était toujours la même chose. L'eau, brusque, sauvage, lui aspirait la vie, comme elle la lui avait donné une fois. Mais la chance avait tourné, l'eau avait pris une décision toute autre. Cette fois, l'éveil ne serait pas possible. Il fallait qu'il s'endorme pour toujours.
Nev
Membre
avatar
Messages : 13

Jour d'éveil : 17ème jour
Race : Cime
Métier : Guérisseuse (niv. 1)
Groupe : Errants
Jeu 18 Mai 2017 - 18:57

Le sommeil de Nev était devenu tourmenté, fiévreux. Chaque nuit, les mêmes images se mélangeaient, virevoltaient dans son esprit, jusqu'à se diluer les unes dans les autres dans une danse virtuose de formes géométriques. Les premiers instants de son éveil n'en finissaient de se redessiner, infiniment plus précis à chaque fois. Elle pouvait tout voir, jusqu'au moindre cristal de flocon de la neige dans laquelle elle était venue à ce monde. Le froid, lui, était devenu plus violent, plus piquant, brûlant la moindre parcelle de sa peau nue. L'odeur du humus et de la mousse qui se mélangeaient à la neige, le bruit du vent venant glacer ses cheveux humides et le contact gelé mais presque cotonneux des flocons n'en finissaient plus de se reproduire dans ses songes nocturnes. L'ensemble de ses sens étaient comme décuplés, et, par un troublant phénomène, elle ne cessait de revivre ces mêmes premiers instants, ces premières secondes où tout lui paraissait si profondément perceptible.

Quand l'aube jaillissait devant ses paupières, c'était toujours le même soulagement immédiat, exprimé en un grand soupir rauque. Ce rêve la laissait toujours transie, dans un état second, comme hypnotisée. Quelques heures lui étaient nécessaires pour revenir à la vie quotidienne, non sans difficulté. Peu à peu, l'oubli prenait le pas, et elle n'y songeait plus jusqu'à la fin du jour. Mais à l'heure de céder au sommeil, c'était toujours un mélange d'appréhension, mais aussi d'une excitation coupable, qui s'emparaient d'elle.

Ce soir-là pourtant, pour la première fois depuis son éveil, la nuit de Nev resta obscure : ce rêve qu'elle avait appris à attendre avait disparu.
Anselys
Membre
avatar
Messages : 12

Jour d'éveil : Nuit du 16 au 17
Race : Cime
Métier : Aucun
Groupe : Errants
Mer 24 Mai 2017 - 18:49

Accroupie au sommet d’un arbre, les yeux plissés, une jeune Cime scrutait l’horizon de ses yeux perçants. Cela faisait bientôt trois heures qu’elle était perchée là-haut, immobile, et si les quelques oiseaux qui virevoltaient autour d’elle semblaient s’être habitués à sa présence, Anselys n’y prêtait aucune attention. Ce qui l’intéressait, c’était cette masse brune qui se déplaçait d’un pas tranquille dans la neige en contrebas. Un cerf. C’était le premier qu’elle croisait depuis son éveil et, bien qu’elle en eu quelque peu honte, cela lui avait ouvert l’appétit.

Estimant qu’elle avait assez perdu de temps à apprécier la grâce avec laquelle l’animal se mouvait, la jeune Cime entreprit de regagner le sol. Mais la branche sur laquelle elle posa le pied céda sous son poids, et Anselys fut entraînée dans une chute qui ne lui parut que trop familière. Elle toucha terre quelques mètres plus bas et s’étala de tout son long dans la neige. D’abord sonnée et engourdie, la jeune fille marqua un temps d’arrêt avant d’exploser d’un rire franc, comme touchée par une innocence enfantine.

Allongée dans la neige, elle ne s’étonna pas du froid qui lui brûlait la peau ; les sensations qu’elle avait éprouvées le jour de son Éveil étaient gravées en elle comme dans un bloc de marbre, et elle s’en remémorait à présent les moindre détails. Un sentiment de lassitude s’empara d’elle.

- Vas-tu me jeter de nouveau ?

Elle avait murmuré ces mots comme si elle en voulait à la neige de l’avoir mise au monde. Elle se redressa et s’assit dans le trou qui s’était formé sous son poids. Mais, contrairement au jour de son Éveil, rien ne vint effacer les traces de son passage.

- Comme c’est ironique, pensa-t-elle à mi-voix. J’ignore si la neige m’aime, ou si elle me hait.

Et sur ces mots, la jeune Cime s’éloigna lentement, pensant avec regret au cerf qu’elle n’avait plus aucune chance d’attraper.

Son festin attendrait.
Telod
Administrateur
avatar
Messages : 155

Jour d'éveil : Jour 1
Race : Racine
Métier : Sculpteur (3)
Groupe : Terre Rouge
Fiche de présentation :
Jeu 25 Mai 2017 - 12:03

- Qu'est-ce que tu fais, Telod ? Tu viens ?

Mes yeux s'étaient posés sur un buisson. Je fronçais les sourcils, et tournais sur moi-même, en regardant alentours. Il faisait chaud. Le soleil tapait sur mon front. Ma pensée s'égarait. Je n'étais pas sûr de ce que je cherchais.
Sevin et Galline, qui m'accompagnaient, me regardaient avec un air intrigué. Je ne leur portais pas vraiment d'attention.

Lentement, l'esprit dans le vague, je me mis à marcher vers un arbre non loin de là. Poussant ses feuilles de la main, je vis alors ce que je m'attendais à voir. Galline, qui m'avait suivit, demanda :

- Qu'est-ce qu'il y a ?

Je pointais alors, du menton, l'entrée de grotte qui se trouvait devant moi.

- Tu connais cette caverne ? interrogea Sevin.

- J'y ai ouvert les yeux. dis-je.

En voyant cet endroit, j'étais dans un état étrange. Je n'arrivais pas à saisir ma pensée elle-même. Le temps passait sur moi comme s'il n'était rien, je me sentais fatigué, je n'avais pas envie de réfléchir. Dans mon crâne, il n'y avait rien. Cette sensation, je l'avais ressentie à mon éveil. Le regard emplit d'un vide profond, las et lent, qui n'a ni envie ni besoin, qui ne comprend rien et ne cherche pas à comprendre. Une action par réflexe, avancer par routine. Le cœur qui bat, l'acte de se détacher, de marcher. Une ignorance dominante, qui règne, qui n'a pas de visage. Une pierre qui dévale une pente, rien d'autre.

- Tu crois qu'y retourner nous aidera à savoir pourquoi nous sommes là ?

Je tournai le visage vers Sevin, qui venait de parler, puis je soupirai.

- Peut-être, dis-je, avant de tourner les talons.

Sans vraiment y penser, je choisis de m'en aller. Et mes camarades me suivirent sans me comprendre. Malheureusement, moi-même, je n'avais pas vraiment d'explications à donner.
Hiss
Administrateur
avatar
Messages : 95

Jour d'éveil : Jour 10
Race : Cime
Groupe : Errant
Fiche de présentation :

Journal :
Jeu 25 Mai 2017 - 12:37


Vous avez une rallonge pour participer, fin de la seconde édition samedi à 18h


Ne les écoute pas, ne plie pas. Tu es seule.
Rien d'autre qu'une bourrasque qui menace les hommes.
Néphara
Membre
avatar
Messages : 4

Jour d'éveil : Jour 1
Race : Échouée
Métier : Cueilleuse (2) - Tailleuse d'Os (2)
Groupe : Errants
Fiche de présentation : Fiche
Ven 26 Mai 2017 - 18:18

« Tu t’es réveillée dans le lac alors? » la voix de Cécil brisa le silence de la nuit. Ils étaient allongés, mais aucun des trois ne dormaient. « Moi c’était dans une grotte, au milieu de racines noueuses et pleines de terre… J’avais l’impression de naître de la terre, je n’avais pas froid, c’était presque rassurant… »

Néphara se perdit dans les mots de Cécil. Elle repensait à la vision qu’elle avait eu, de l’arbre qui faisait pousser les hommes. C’était paisible et lent, solide et fort… Elle aimait imaginer Cécil comme un joli arbre, au tronc robuste et aux feuilles tombantes. Elle aurait aimé être dans une caverne tiède, à l’ombre, sans se sentir à découvert dans cette grande vallée. Son éveil à elle n’avait rien eu de rassurant. Elle se souvenait du gris dérangeant qui avait envahi son regard. Même les yeux fermés, le souvenir de la sensation la gênait. Comme si quelque chose fourmillait dans ses yeux. Et elle avait ouvert les yeux, noyée dans ce gris, plongée dans cette eau noire. Elle se souvenait du moment où elle avait baissé les yeux, cherchant à voir son corps.

L'abîme infinie du lac envahit ses paupières fermées. Elle sentait que des choses vivaient dans les abysses. Elle sentait les mouvements dans l’eau, elle sentait leurs regards jaunes dans l’obscurité. Une envie terrible l’attirait vers le fond. Si elle s’était éveillée précisément ici, il y avait une raison non? Une envie dévorante l’attirait vers le fond. Dans son propre fond, elle dédirait ardemment découvrir les mystères des profondeurs. Elle aurait aimé être une algue géante, ou un poisson, qui aurait pu se mouvoir à son gré dans l’eau noire, et pouvoir contempler les horreurs du lac, sans danger.

Malheureusement, elle n’était pas une algue, ni un poisson. Et sa condition humaine la faisait craindre ce noir qu’elle contemplait. Mais pendant un long moment, après avoir ouvert les yeux, elle n’avait pas pensé à ce qui l’entourait, à son corps, à ce qu’elle devait faire. Elle avait juste contemplé la noirceur du lac, dans l’espoir d’apercevoir quelque chose…

« Néphara? Tu t’es endormie? » demanda Cécil avec un léger rire dans la voix. Néphara roula sur le côté pour se blottir contre Cécil et Aladar. Elle poussa un petit soupir plaintif. « J’aurai préféré une grotte comme toi… »




Les voix des musaraignes ne sont pas les seules à se faire entendre.
Des corps se broient dans l'obscurité. Le sang se mélange en son sein.
Hiss
Administrateur
avatar
Messages : 95

Jour d'éveil : Jour 10
Race : Cime
Groupe : Errant
Fiche de présentation :

Journal :
Sam 27 Mai 2017 - 18:10

Et le/la gagnant/e de la seconde édition est :

STAZ !

Félicitations Stazou, je t'envoie rapidement ton dessin :D

Merci à tous d'avoir joué, toutes vos participations étaient super chouette!

C'est Staz qui décidera du thème de la prochaine édition, qui arrivera tout bientôt, donc gardez l'oeil ouvert et le cerveau bouillant d'imagination !

Bisous les lapinous, ♥ sur vous

Hiss


Ne les écoute pas, ne plie pas. Tu es seule.
Rien d'autre qu'une bourrasque qui menace les hommes.
Sort
Maitre du jeu
avatar
Messages : 220

Sam 27 Mai 2017 - 18:10

Le membre 'Hiss' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'd10' :

Résultat : 2
Contenu sponsorisé

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum