AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Fiche de Yakara.
AuteurMessage
Yakara
Membre
avatar
Messages : 8

Jour d'éveil : 21.
Race : Echoué.
Sam 16 Sep 2017 - 21:05



Prénom : Yakara.
Nom/surnom : Aucun.

Éveil : Jour 21.
Sexe : Masculin.

Race : Echoué.
Métier : Aucun.
Groupe : Errant.
Croyance : Assez sceptique quant à ses chances de survies, la loi du talion est l'une des rares choses en lesquelles il peut croire ici.

Magie : Aucune pour l'instant, rien ne me tente...

Capacités physiques : Très résistant à la faim, doué d'un bon intellect en général Yakara peut facilement trouver une solution à un problème épineux ou construire quelque chose grâce à ses compétences.

Talents divers : Concentration accrue, sens en alerte.

Équipement : Absolument rien, il vient de s'éveiller.

Apparence physique et charisme :

Un mètre soixante-dix, soixante kilos, cheveux secs, cassant mi-longs de couleur châtain. Notre héros est dépourvu d'un physique athlétique, plus un cerveau qu'un tas de muscles pour résumer. Yeux marrons, celui dispose d'un regard profond, capable de captiver bon nombre d'individus. Sachant résister à la faim, cela lui procure un certain avantage lors des épreuves de survies. Un corps élancé, des muscles cependant tracés sans pour autant laisser transparaitre une force ou puissance remarquable. Un léger duvet sur le menton reflétant un visage d'à peine une vingtaine d'années. De fines épaules lui donnant l'image d'un garçon chétif pouvant être brisé d'une simple poussée un peu vigoureuse.

Caractère et personnalité :

D'un naturel plutôt calme, ce dernier ne se laisse pas facilement déstabiliser ou influencer, par tout ce qui lui paraît rationnel chers lecteurs. Par rationnel, j'entends bien entendu tout ce que le commun des mortels à défini jusqu'ici, tels que les animaux dangereux comme les ours, les meutes de loups affamées ou encore les catastrophes naturelles comme un violent orage. Mais qu'en est-il des véritables monstres ? Ses abominations sorties tout droit des enfers seulement présentes dans les cauchemars des plus imaginatifs d'entre-nous ? Même le plus serein des êtres humains aussi brave soit-il, face à une telle créature, finirait irrémédiablement plongé dans un état catatonique. Notre héros n'échapperait pas à la règle, il serait pétrit de peur, incapable de fuir et se cacher.

Question de survivre dans un monde où règne en permanence une atmosphère malsaine des plus palpables ? Des difficultés pourraient sans aucun doute s'installer au fil du temps, capables de le faire craquer à maintes reprises ! Donnant, dans le pire des scénarios, naissance à un second Yakara, plus bestial et plus téméraire... Capable de résister à la faim grâce à une volonté de fer, notre protagoniste reste cependant un être humain et finirait pas décéder s'il ne se sustentait pas à temps, terminant son existence dans un état cadavérique. Une volonté qui comme tout autre chose, peut se briser pour diverses raisons. Nous pouvons dès à présent passer au vif du sujet, l'histoire !

Histoire :

Notre héros ouvrit les yeux, son corps frêle flottait sur la rive, la tête posée sur un rocher prit d'assaut par les algues marines. La Lune éclairait le ciel nuageux, donnant une impression renforcée d'un endroit où le danger était omniprésent, où la moindre erreur de votre part signifiait votre mort, dans le meilleur des cas... Observant l'eau du lac se mouvoir, Yakara décida instinctivement de sortir de l'eau, ignorant ce qui pouvait se cacher cette petite vague et quand celui-ci se tenu debout, il constata avec stupéfaction qu'il était nu ! Notre ami se trouvait en enfer sans le savoir, une légère brise le fit frissonner, aucun habit, aucune carapace, tentant de relativiser et d'observer autour de lui, seule chose à faire dans l'immédiat.

Il parvint à voir une gigantesque et obscure forêt se profilant devant lui, cette nuit glaciale et malsaine renforçait d'autant plus son sentiment de malaise rien qu'en s'imaginant y pénétrer, sans aucun outil ni vêtement de surcroît... Ne pouvant que marcher droit devant lui, Yakara avança d'un pas hésitant pour enfin la limite que marquait le premier arbre de la vaste étendue boisée, toutefois celui-ci n'imaginait pas qu'il était si facile de s'y égarer, même si l'on était doté d'un prodigieux sens de l'orientation... Plus notre aventurier s'enfonçait dans la forêt plus il découvrait de nouvelles espèces d'arbres et plus l'herbe était absente du sol au profit de plantes rampantes. Il distinguait encore ceci au clair de Lune, jusqu'à ce que celle-ci soit dissimulée par l'importante densité du feuillage des arbres autour de lui, le laissant dans la pénombre, au milieu des ténèbres les plus profondes.

Divers bruits inquiétant mirent ses sens en alertes, des branches qui se brisaient lui ébouriffait le poil, l'adrénaline grimpait en flèche chers lecteurs ! Quand tout à coup, un projectile vint heurter violemment un arbre à quelques centimètres de lui, il distingua clairement un caillou aussi gros qu'un melon, il fut lancé avec une telle rage qu'il se planta dans le tronc ! Soudain, deux autres pierres le frôlèrent de très près allant même jusqu'à lui taillader une pommette, laissant s'y échapper un léger filet de sang le long de sa joue droite. C'était clair comme de l'eau de roche, quelque chose ou quelqu'un commençait à lui donner la chasse, le temps était compter, Yakara devait réagir et rapidement.

L'instinct de survie prenant le dessus, notre protagoniste se mit à courir, marchant à pieds nus sur les ronces et les bouts de bois secs et cassés, se plantant dans ses pieds, slalomant entre les arbres de plus en plus nombreux. Quelques secondes plus tard, notre héros se prit les pieds dans du lierre rampant et fini sa course folle, face contre terre pour se relever aussi vite grâce à l'adrénaline parcourant son corps tout entier. Mais la chose qui le traquait lui faisait à présent face, oui chers lecteurs, la chose. Cette créature n'était ni un homme ni un animal, une créature pourvue de bras gigantesques et d'une tête présente au niveau de l'abdomen, une chose horrible qui aurait pu être expulsée des enfers tant celle-ci était hideuse...

Espérer survivre à une telle chose relevait de l'impossible, ce monstre était sans l'ombre d'un doute, doté d'une force herculéenne capable de briser un tronc de chêne en deux sans effort. Résolu à se dépêtrer de cette situation scabreuse Yakara fit volte face et couru aussi vite que possible mais hélas, les performances de la monstruosité derrière lui étaient sans égal, aucune être humain ne pouvait rivaliser. En pleine foulée, le jeune homme se fit attraper la tête et se vit propulser en avant par une force inouïe si bien qu'il traversa une dizaine de bosquet et heurta un tronc d'arbre, effrayant tout un groupe d'oiseau. Un os ou même plusieurs venaient certainement de se briser suite à ce choc brutal !

« C'est quoi ça ! Je vais mourir ici ! Comme un chien, comme une proie ? »

L'échoué ne pouvait pas se résoudre à finir comme repas pour cette affreuse créature, il devait vivre. Se débarrasser de son ennemi ou mourir. Le visage blessé, son œil gauche se couvrit d'un voile de sang en l'espace de quelques secondes, l'aveuglant légèrement mais celui-ci ne pouvait se permettre de s'essuyer sous peine de voir le prédateur disparaître de son champ de vision pour l'attaquer par surprise. Se ruant sur sa proie, -le brise crâne- saisit vigoureusement notre jeune protagonistes par ses fins bras prêts à être brisés d'une simple pression. Yakara décolla à deux mètres du sol chers lecteurs, celui-ci se débattait comme un beau diable jusqu'à ce que ses orteils viennent percer un œil de son adversaire. La bête hurla de douleur, si bien que cette plainte déchirante lui glaça le sang.

Bien que mal en point, notre ami toujours sous adrénaline se mit à fuir de nouveau pour son salut, parvenant par miracle à sortir de la forêt pour retomber face au lieu où il s'était éveillé plus tôt. Bloqué par une étendue d'eau assez profonde. Il ne pouvait prendre le risque de nager dans cet état et de plus, il ignorait ce qui se cachait dans ces profondeurs. La monstruosité ne l'avait pas pourchassé jusqu'ici. Heureux, Yakara posa un genou au sol en se rattrapant d'une main pour tenir son visage de l'autre en ricanant, il commençait sans nul doute à craquer mais c'était... Impossible... Pas Lui...

En ce qui vous concerne :

Prénom / pseudo : Unknow
Age : 26 ans.
À quelle fréquence serez-vous présent(e) sur le forum ?

Tous les jours, en théorie. Enfin, cela ne reste que de la théorie.

Comment avez-vous découvert le forum (par internet, on s’en doute) ?

Top-site.

Avez-vous des remarques à propos du forum ?

Aucune.
Le concept me plaît beaucoup ;)

Hiss
Administrateur
avatar
Messages : 121

Jour d'éveil : Jour 10
Race : Cime
Groupe : Errant
Fiche de présentation :

Journal :
Dim 17 Sep 2017 - 15:29

Bonjour et bienvenue sur Musaraignes, Yakara!

Ta fiche est courte mais agréable, on a envie d'en apprendre plus sur ton personnage pour le cerner, il est assez mystérieux. De plus, tu réussi à bien faire comprendre la nature très hostile de la vallée, et on se demande comment Yakara va réussir à survivre dans ces conditions!

Globalement, ta fiche est bonne, seuls quelques détails sont à modifier pour que je puisse te valider. Rien de très grave, ne t'en fais pas !

Dans le champs "métier", tu marque chercheur. Cependant, ton personnage vient tout juste de s'éveiller, il ne peut pas avoir appris un métier pour l'instant. De plus, on ne sait pas du tout pourquoi il pourrait se tourner vers ce métier à l'avenir, tu n'a rien précisé dans ta fiche qui puisse l'expliquer. Pour le moment, tu peux dire qu'il n'en a pas, mais tu pourra faire des rps lui permettant d'exploiter ses talents et d'avoir le statut de chercheur.

Dans le champs groupe, marque que tu es chez les Errants, c'est le groupe par défaut avant d'en rejoindre un. (Ce détail est riquiqui, certes.)

Pour la magie, tu pourra en développer une plus tard, ou pas. Tu verra bien en fonction de l'évolution de ton personnage. (Ceci est juste une information, rien à modifier à ce niveau!)

Au cours de l'histoire de Yakara, je tenais à préciser que s'il est possible de croiser un Brise-Crâne solitaire, c'est vraiment très rare. Ces monstruosités se déplacent en groupe, tout comme les guetteurs. N'en faire intervenir qu'un seul est tentant, mais ça n'est pas forcément toujours réaliste. Ceci dit, pour ta fiche, on dira que Yakara a eu une chance de cocu. Penses-y juste pour tes prochains rps!

Dernière petite chose : ton avatar. Je ne peux pas te valider tant que tu n'en as pas. Tu peux demander de l'aide sur la CB ou le chan Discord, je pense que pas mal de joueurs peuvent te refiler des tuyaux pour en trouver un super chouette !

Ah, et sinon j'ai repéré quelques fautes d'orthographe, rien de très grave, elles ont dû t'échapper à la relecture.

Voilà, une fois ces petits détails modifiés, je pourrais te valider ! Répond sur ce sujet pour me prévenir, ou bien envoies moi un mp.

o/

Hiss


Ne les écoute pas, ne plie pas. Tu es seule.
Rien d'autre qu'une bourrasque qui menace les hommes.
Yakara
Membre
avatar
Messages : 8

Jour d'éveil : 21.
Race : Echoué.
Dim 17 Sep 2017 - 16:38

Voilà, tout devrait être en ordre je pense.
See ya o/
Hiss
Administrateur
avatar
Messages : 121

Jour d'éveil : Jour 10
Race : Cime
Groupe : Errant
Fiche de présentation :

Journal :
Dim 17 Sep 2017 - 18:25

Elle cligna des yeux plusieurs fois, puis saua au sol lorsque Yakara eut dit ses derniers mots. Elle avait plein de brindilles dans ses cheveux ébouriffés et des les marques de l'écorce était encore fraîche sur sa peau. Elle tenait dans la main une petite pomme de pin, et hochait la tête d'un air grave, scrutant son congénère par dessous.

"Moui, très bien, très bien, bravo."

Puis elle lui colla la pomme de pin dans les mains et s'enfuit inspecter une grosse pierre.


Phrases de Yakara :

- Chose acculée devient agressive.

- Dans tes pupilles, couleur de mort.





Ne les écoute pas, ne plie pas. Tu es seule.
Rien d'autre qu'une bourrasque qui menace les hommes.
Contenu sponsorisé

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum