AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Pas si seul [Gràr - J21 - Important]
AuteurMessage
Gràr
Membre
avatar
Messages : 27

Jour d'éveil : J1
Race : Cime
Métier : Chasseur / Forgeron
Groupe : Errant
Mer 29 Nov 2017 - 12:57


Le bolas se fracassa bruyamment contre le tronc. Les pierres rencontrèrent l'écorce, les liens entourant l'arbre mince pour l'accrocher, le saisir, le maintenir. Et le bolas resta ainsi, entaillant l'écorce fine, jusqu'à ce que la main de l'homme vint détacher le pauvre if frêle. Un sourire radieux sur le visage, Gràr soupesa son nouveau jouet, en le serrant un instant dans ses mains. Avec lui, la chasse deviendrait bientôt ... facile. La lance dans la main droite, le bolas dans la main gauche, sa main la plus adroite, il n'avait qu'à lancer le second pour immobiliser pour empaler purement et simplement la chose, l'animal, la bête, l'homme, avec la pierre de sa lance.

Le sourire sur les lèvres, il retourna paisiblement vers un petit recoin de terre entre les racines d'un arbre qui le cachait des regards et des hommes. Il n'avait pas allumé de feu depuis la veille et son dernier repas avait été le fameux lapin, mais tout était parfait. Il ne faisait plus si froid, tout ça était simplement ... parfait. Il avait déjà décidé de se diriger vers les falaises rocheuses de l'est, où il pensait clairement pouvoir jouer avec la pierre plus aisément, et se cacher dans les recoins de pierre pour chasser. Même les regards des guetteurs autour de lui ne l'inquiétait plus. Il était fort. Puissant. Inégalable.

Et bientôt, quelqu'un goûterait à la douce caresse de son bolas.

Gràr
Membre
avatar
Messages : 27

Jour d'éveil : J1
Race : Cime
Métier : Chasseur / Forgeron
Groupe : Errant
Jeu 11 Jan 2018 - 10:21



Rien, il n'y avait rien dans ces putains de bois. A vrai dire, Gràr ne cherchait pas vraiment de quoi se nourrir, puisque la moitié inférieure du lapin était toujours pendouillante à un espèce de lien rudimentaire qu'il avait réussi à tresser à partir de longues racines souples qu'il portait en bandoulière. Gràr ne pouvait s'empêcher de temps à autre d'arracher un lambeau de chair pour le mâchouiller. Il se remerciait d'avoir pris la matinée pour démarrer un petit feu suffisant pour faire cuire et recuire cette viande désormais si sèche qu'il lui fallait mâchonner durant de longues minutes pour la rendre suffisamment élastique pour être avalée. Mais, ainsi, même si le goût en pâtissait (il avait l'impression de mâcher de l'écorce), la question de la faim ne se poserait pas aujourd'hui, puisqu'il passait son temps à mâcher et mâcher.
Ce qu'il cherchait, surtout, en se dirigeant vers l'est de la forêt, c'était un peu de divertissement, un peu de sang frais à voir s'écouler sur le sol. Il n'y avait eu qu'un petit oiseau ridicule, qu'il avait, bien entendu, raté, et de loin.

Finalement, il sortit du bois les mains aussi vides que lorsqu'il était parti. Pas une mûre, pas une baie, pas un petit monceau de chair qui courait les bois. Rien.
Alors, dans un haussement d'épaule, il se détourna pour prendre la direction du plateau, où il avait la ferme intention de trouver un petit coin, non loin des bois, pour s'abriter de toutes les créatures, quelles qu'elles soient, pour une durée plus longue que simplement la soirée. Il lui fallait un nouveau chez-lui. Rien qu'à lui, cette fois.

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum