AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


La mort de Kaal
AuteurMessage
Kaal
Membre
avatar
Messages : 6

Jour d'éveil : Jour 13
Race : Echoué
Métier : Chercheur
Groupe : Errant
Lun 4 Juin 2018 - 6:12

Il s'agenouilla d'épuisement, les pieds en sang, recouverts d'ampoules et de cloques. Le corps amaigri a l'extrême, au point que sa simple respiration le faisait souffrir par le mouvement que celle-ci lui imposait. Il marchait depuis toujours lui semblait il, boitillant et trébuchant de fatigue. Sa carcasse était faite de plomb : son corps entier lui semblait comme mort. Cela faisait des jours entiers qu'il errait sans se nourrir sous influence du Pollen. Depuis qu'il s'était éveillé il n'avait fait que planer. Son corps en payait le prix. Maintenant qu'il était agenouillé, il savait que plus jamais il ne se relèverait. Son corps le lui avait hurlé par sa douleur. Ses forces l'avaient quittés, et il savait au fond de son âme qu'un dernier rail de Pollen, serait celui de trop. Il n'avait même plus la force de s'effondrer, il se contentait d'être là, le regard hagard, perdu dans le mouvement infime du Lac. A ses côtés apparut un homme. Kaal ne put pas vraiment le voir : ses yeux étaient secs et sa vision, floue. Il n'arrivait qu'à peine à les ouvrir, de fatigue. Il restèrent tous les deux dans le silence, à contempler le Lac. "Hiab", il s'appelait Hiab. Kaal resta un moment face au Lac, le coeur en paix, alors qu'Hiab s'était assis à ses côtés. La présence de cette inconnu aurait pu être intrusive, alors que Kaal se trouvait là, aux portes de la mort. Mais ce ne fut pas le cas, il avait passé toute ce qu'il se souvenait de sa vie à errer, seul. Et ne plus l'être à sa mort avait quelque chose d'apaisant. Kaal, incapable de bouger, murmura à Hiab sa dernière volonté : du Pollen... L'inconnu avait compris de quoi il s'agissait. De la drogue, mais aussi, une dernière volonté pour un homme fatigué de vivre. Un dernier geste, un dernier sniff, une dernière respiration. Le coeur de Kaal s'emballait tout en se serrant fort dans sa poitrine. Mais le monde retrouva enfin ses couleurs et sa vie. C'était ainsi qu'il voulait le voir avant de partir. Kaal expira, et tout son corps semblait se reposer enfin.

Hiab, cet inconnu qui avait vu Kaal donner son dernier souffle de vie, redonna son corps au Lac. Persuadé que celui-ci était un échoué, et que là était sa place.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum