AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Stern
AuteurMessage
Stern
Membre
avatar
Messages : 2

Lun 30 Mai 2016 - 20:47


       Prénom : Stern
       Nom/surnom : Aucun

       Éveil : Jour 11
       Sexe : Masculin

       Race : Racine
       Métier : Chasseur (Novice)
       Groupe : Errants
       Croyance : Il croit en sa force.

       Magie : Le silence, mais il n'a pas connaissance de sa prédisposition.

       Capacités physiques : Stern est un homme robuste et agile. Ce n'est pas un muscle sur pattes, mais il possède une force physique non négligeable. Il est capable d'endurer la faim et le sommeil pendant un long moment sans se plaindre. De plus, porter des charges plutôt lourdes n'est pas trop difficile pour lui.

       Talents divers : Rapide et agile comme un prédateur, il a un talent pour le camouflage. Il peut se mouvoir avec discrétion. Avec son adresse naturelle et ses cinq sens très sensibles, on peut affirmer que c'est un chasseur né, mais qui a encore besoin d'apprendre.

       Équipement : Nu comme un ver.

       Apparence physique et charisme :

       Stern est un homme avoisinant le mètre quatre-vingt. Ses cheveux, aux longues mèches noires, sont rabattus en arrière de manière à ne pas gêner sa vue. Sous de longs sourcils, se trouve un regard aux yeux noirs souvent tourné vers l'horizon. Un nez long et droit, au-dessus de joues imberbes et de lèvres un peu épaisses. Son corps robuste possède une musculature finement développée. Les cicatrices qui se trouvent sur son visage ont tendance à effrayer les gens. Cependant, une personne à l’œil avisé se rendra compte qu'il a honte de ce visage défiguré. Stern a tendance à baisser la tête lorsqu'il parle, à cacher aux yeux du monde la partie laide de sa face. Pourtant, il suffit de poser un regard sur lui pour comprendre que c'est quelqu'un qui ne vous laissera jamais tomber, quoi qu'il arrive, quelqu'un de confiance.

       Caractère et personnalité :

       Aventurier en herbe, Stern a toujours été séduit par l'inconnu, par l'exploration de nouveaux environs. Inconscient ou courageux, nul ne sait comment définir cet homme qui ne cesse pas de s'aventurer dans le milieu extérieur, là où le danger rôde. Le confinement et l'inaction ne lui plaisent pas. Le chasseur se plait plutôt dans la nature. Sentir le vent contre sa peau, courir, chasser, c'est ce qu'il aime. Cependant, il est de nature méfiante à l'égard des étrangers. Il ne remet pas sa confiance entre les mains de n'importe qui, depuis qu'il a été marqué par un événement après son réveil. Toutefois, c'est un individu calme et réfléchi, qui ne se laisse emporter par sa colère que lorsqu'il se sent agressé. La curiosité de Stern est l'un de ses vilains défauts. Il aime épier et écouter les discussions et fourrer son nez dans des affaires qui ne le regardent pas. Enfin, Stern a honte de son visage blessé. Il se trouve laid.

       Histoire :

       Jour 10 :
Ton réveil est compliqué. Ta respiration difficile. Tu tentes de te mouvoir, mais tes mouvements paraissent être entravés. Tu t'agites, tu commences à paniquer, car tu ne comprends pas comment te sortir de là. Une matière étrange, dans ta bouche, refuse de sortir. Le goût de cette chose te déplait. Finalement, à force de débattre, tu parviens à te dégager. Ton corps tombe en avant, tes genoux heurtent le sol. Ta bouche s'ouvre et laisse tomber avec lenteur la chose incomestible qui y était coincée. Tu observes la matière, sans savoir ce que c'est vraiment. Ta main la touche, essaye de deviner ce que ça pourrait être. Finalement, tu te rends compte que ce n'est rien d'important, rien de vivant et de pensant, pas comme toi. Toi ? Ta personne t’intéresse. Ta main se lève, se dirige vers ton visage puis glisse le long de ta face. Des formes, de la chaleur, tu découvres des sensations.

Une faible lueur éclaire les ténèbres qui t'environnent. La lumière t'attire, t'invite à avancer dans sa direction. A quatre pattes, tu te rends vers elle, avant de te rendre compte que cette façon de se déplacer t'incommode. Une idée, qui était enfouie dans ton esprit, surgit. Tu redresses ton torse, et tu essayes de te dresser sur tes deux jambes. Tu tombes une première fois, avant de réessayer en t'appuyant sur un rocher. Ta seconde tentative réussit et c'est tremblotant et avec un pas peu assuré que tu fais tes premiers pas. Dehors, la lumière t'éblouit. Tu prends plusieurs minutes avant de t'accoutumer à la lumière du jour. Tu vois une étendue de montagne, tu es à l'entrée d'une caverne qui se trouve sur un plateau. La curiosité te pousse à partir explorer les environs.

Jour 11 :
Tu as fait la rencontre d'un homme. Cet individu était agité, étrange. Il disait être inoffensif, te vouloir du bien. Ton instinct te disait de te méfier de lui. Cependant, lorsque l'inconnu te tendit quelque chose d’appétissant à l’œil, tu baissas ta garde. Ton ventre, qui criait famine depuis hier, te fit courir en direction de la nourriture. Tu dévoras la viande en un rien de temps, puis une fois que tu eus fini, tu observas ton bienfaiteur en voulant davantage. L'homme sourit et t'invita à le suivre. Plus loin, vous arrivâtes dans un campement situé en hauteur. Il n'y avait pas grand chose. Une lance, un feu qui brûlait, et d'autres objets que tu découvrais et que tu connaissais. Le feu t'attira. Tu approchas doucement ta main afin de te réchauffer. A mesure que tu l'avançais, tu ressentais davantage de chaleur.

Après t'avoir observé, l'inconnu te demanda d'attendre en cet endroit. Il allait chercher de quoi manger. Tu refusas de rester seul. Depuis que tu l'avais rencontré, tu avais peur de le perdre, car la compagnie d'autrui était meilleure que la solitude. Il accepta. Au cours du reste de la journée, tu appris les rudiments de la chasse. Rester silencieux, t'avancer en direction d'un animal sauvage puis jeter la lance au moment opportun. Tu avais raté tous tes lancers, mais tu étais décidé à t'améliorer. Rentré au campement, tu étais fatigué par la chasse qui avait été éreintante.Plongé dans un sommeil profond, tu es tiré de ta rêverie par des bruits environnants. Jahr bougeait à pas furtifs, avec une grosse pierre dans la main, et semblait venir dans ta direction. Tu hausses les sourcils, ce qui te donne l'air de vouloir savoir la raison de tant de discrétion.

Ton compagnon affirma avoir vu une bestiole près de là où tu dormais. Tu te tournas, regardas le sol et les alentours afin de trouver la chose. La nuit était dense et seule la lumière de lune te permettait d'examiner les environs. Tu finis par le remercier pour sa gentillesse avant de te rendormir. Mais quelque chose au fond de toi t'empêcha de dormir. Son attitude était étrange.


Jour 12
Le lendemain, tu décidas de te réveiller en avance pour explorer les environs sans Jahr, qui était encore endormi. Sans vraiment savoir où tu allais, tu souhaitais seulement contempler la beauté du paysage. Quand tout à coup, tu manques de trébucher sur un gros amas de pierre. Tu t'arrêtas afin d'examiner cet amas lorsque tu aperçus un os en dépasser. Il n'y avait pas un seul, plusieurs parties d'un squelette étaient cachés. Tu fus pris de panique, car tu ne savais pas ce que cela pouvait faire ici. Soudain, un violent coup vient heurter ta joue. Jahr apparait, une pierre aiguisée dans la main, furibond.

- Tu n'aurais pas du venir ici. J'aurais dû te manger lorsque j'en avais encore le temps.

Tu fus bouche-bée face à cette révélation. Tu avais en face de toi un cannibale, quelqu'un capable de manger l'un de ses semblables. La survie poussait certaines personnes à commettre des actes impardonnables. Cependant, la colère parcourut ton être en un instant. Tu ne comptais pas mourir contre lui. Tu engageas donc un combat contre lui. Quelques minutes plus tard, fatigué et la partie gauche du visage en sang, tu observes avec dégoût le cadavre de celui que tu avais pris pour ton ami. Tu avais eu de la chance d'être plus grand et plus fort que lui, sinon tu aurais certainement péri sous ses coups de pierre. Y avait-il d'autres hommes comme lui ? En tout cas, pour rien au monde tu deviendrais comme lui. Las et fatigué, tu décides de rentrer à ton campement, afin de te reposer. Tu comptais quitter les environs sous peu, une fois ta blessure guérie.


       En ce qui vous concerne :

       Prénom / pseudo : Stern
       Age : 19 ans
       À quelle fréquence serez-vous présent(e) sur le forum ?

       4/7

       Comment avez-vous découvert le forum (par internet, on s’en doute) ?

       Un top site

       Avez-vous des remarques à propos du forum ?

       Beau forum, au contexte simple et intéressant

       
Telod
Administrateur
avatar
Messages : 128

Jour d'éveil : Jour 1
Race : Racine
Métier : Sculpteur (3)
Groupe : Terre Rouge
Fiche de présentation :
Lun 30 Mai 2016 - 22:57

Bonjour Stern et bienvenue sur Musaraignes !

J'ai beaucoup apprécié ta fiche, ton personnage est simple tout en étant profond, avec ses petites particularités qui le rendent très original tout en restant simple, tout comme ton style d'écriture ! C'est vraiment agréable !

Un petit détail est un peu en dehors du contexte cependant, effectivement ton personnage connait très très peu de choses, mais normalement il en sait tout de même un minimum.

Rappel du contexte, voici un passage qui fait parti du résumé des savoirs de base des personnages :

"- Tout ce qui tient de l'instinct (manger, boire, dormir, avoir peur, savoir que l'on peut mourir, se reproduire, ce qui ne nécessite pas vraiment d'explication).
- Les concepts et notions de base (le fait que le feu peut être manié et utilisé pour cuire des aliments, l'orientation et les points cardinaux, le fait que le fer peut être fondu pour créer des outils ou des armes, les idées des différents outils basiques, des constructions. Exemple : pas besoin de faire des plans et une recherche pendant une journée entière pour imaginer l'idée de l' "épée", ni savoir que cette arme sera efficace. Votre personnage saura déjà ce qu'est une épée et comment en faire une à priori. En revanche, par exemple, la construction d'une catapulte posera plus de problèmes)."


De toute évidence, même si je ne les ai pas cité, il y a beaucoup d'autres choses "basiques" qui entrent dans ces critères là. Les connaissances "élémentaires".

Ainsi, ton personnage étant très désorienté dans un premier temps, il est tout à fait naturel qu'il ne comprenne rien à ce qui lui arrive au premier abord, lorsqu'il s'éveille.

Cependant deux passages m'ont dérangé par la suite et je vais te demander de les modifier tous les deux :

1) "Tu approchas doucement ta main afin de découvrir ce que cela était. A mesure que tu l'avançais, tu ressentais davantage de chaleur.
Dès que le contact se fit, tu poussas un petit cri de douleur. Tu avais manqué de te brûler le doigt."


Normalement ton personnage connait le concept du feu et sait que cela peut brûler.

2) "Tu ne connaissais pas encore ce mot, mais tu savais que tu avais en face de toi un cannibale, quelqu'un capable de manger l'un de ses semblables."

Ton personnage connait le mot et connait le concept du cannibale qui est considéré, pour moi, comme un concept basique.

J'ai conscience qu'il est difficile de savoir ce qu'on sait et ce qu'on ne sait pas, et qu'il est assez compliqué pour un nouveau venu de voir où se situe la ligne. J'espère que les petites erreurs que tu as fait ici vont t'aider à mieux visualiser ! Si tu as des questions n'hésite pas à les poser !

Modifie cela et ça sera parfait !
Stern
Membre
avatar
Messages : 2

Mar 31 Mai 2016 - 14:27

J'ai changé les deux passages. Merci pour les informations.
Telod
Administrateur
avatar
Messages : 128

Jour d'éveil : Jour 1
Race : Racine
Métier : Sculpteur (3)
Groupe : Terre Rouge
Fiche de présentation :
Mar 31 Mai 2016 - 20:11

Tout est donc maintenant bon !!

Il va de soi que... donc...

JE M'APPELLE TELOD, et je te WATSO ! WOUHHHH ! hurlait-il tout en commençant à faire des mouvements d'arts martiaux pas très impressionnants WAAAALALALA WOUH WAH ! YA ! continuait-il, puis au bout d'un moment il s'inclina en s'imaginant entendre des applaudissements, il remercia la foule imaginaire puis ajouta : Ou quelque chose comme ça.


Phrases de Stern :

- La lumière aveugle, les ténèbres nous cachent.

- Tout ceci ne rime à rien, ça ne nourrit pas, il en faut toujours plus.



Contenu sponsorisé

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum