AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Lux In Tenebris [Commun, J13 Zénith, Clos]
AuteurMessage
Boronn
Membre
avatar
Messages : 11

Jour d'éveil : Jour 6
Race : Cime
Métier : Tisserand (Novice)
Groupe : Errants
Fiche de présentation :
Jeu 2 Juin 2016 - 12:24

Elle était toujours là. Alors qu'il s'équipait, fouillant froidement dans ses affaires sans le moindre respect, elle était à plusieurs centaines de mètres de lui, au Sud. Il prit dans ses affaires quelques outils utiles pour son métier puis jeta le reste dans les cendres encore chaudes du feu. Le sac sur le dos il jeta un dernier regard sur leur campement de fortune, se remémorant son réveil d'il y a quelques jours.
Pauvre folle. Elle n'était pas faite pour vivre dans un monde pareil. Trop naïve, trop insouciante.
Trop gentille.
Lorsqu'il clignait des yeux il revoyait son visage, pétrifié de peur et d'incompréhension. Ses côtés vibraient au souvenir des coups qu'elle avait tenté de lui asséner pour lui faire lâcher prise. Il jeta un dernier regard au Sud, imaginant sa dépouille au pieds d'un arbre, à l'orée du bois.
Mais elle n'était plus, désormais, il devait l'oublier.

Il se mit en marche d'un pas assuré pour s'enfoncer dans cette forêt qui ne le pétrifiait plus de peur comme auparavant. Couvrant sa tête et une partie de son visage avec la capuche de sa cape, il ressemblait de plus en plus à une ombre dans cette obscurité grandissante, au fur et à mesure que ses pas l'emmenaient loin dans les ténèbres. Il marcha ainsi quelques minutes quand déjà un bruit attira son attention. Toujours méfiant, il se recroquevilla légèrement et se plaqua contre un arbre, s'arrêtant même de respirer pour ne pas manquer le moindre bruit autour de lui.
C'était des bruits de pas. Rapides, saccadés, ils ne semblaient pas provenir d'une bête qui errait entre les arbres, non, cela ressemblait plus à un bipède à la course illogique. Il risqua un regard derrière l'arbre et vît une silhouette étrange. Ni homme ni bête, la chose était visiblement perturbée sans raison apparente. Elle courait dans tous les sens, se cognant aux arbres et trébuchant sur des racines, grognant et râlant contre les branches.
Et elle s'approchait dangereusement.
A ce moment là, Boronn se maudit de ne pas avoir d'arme sur lui et se promit de s'en procurer si jamais il survivait à cette rencontre. Car sans nul doute, si les deux êtres venaient à se rencontrer cela se passerait mal pour l'un ou pour l'autre.
Plus les bruits se rapprochaient plus Boronn se plaquait contre l'arbre, comme si cela lui permettait de se fondre dans le décors mais le sort ne voulant pas épargner le Tisserand la chose se dirigeait toujours vers frénétiquement vers lui.

Puis, dans un bruit sourd, plus rien. Entendant un poids mort s'écrouler au sol, Boronn patienta presque une minute avant de se décider à bouger. Lorsqu'il se redressa et jeta un coup d'œil autour, il eut la mauvaise surprise de voir l'individu inconscient, au pieds de l'arbre derrière lequel il se cachait. S'approchant de quelques pas prudents, il détailla ce corps répugnant qui abritait un esprit dérangé.
C'était un homme, comme lui. Enfin, pas tout à fait comme lui, mais c'était un homme. Blessé à divers endroits, notamment aux yeux qui semblaient lui être manquants, il avait malgré son inconscience une respiration rapide. Nul doute qu'il n'allait pas tarder à reprendre sa course acharnée.
Boronn
Membre
avatar
Messages : 11

Jour d'éveil : Jour 6
Race : Cime
Métier : Tisserand (Novice)
Groupe : Errants
Fiche de présentation :
Jeu 2 Juin 2016 - 12:25

Jet de Dé :

#1 : La chose se réveille, se redresse et dans le même geste saute au cou de Boronn qui ne parvient pas à l'esquiver.  
#2 : La chose se réveille, se redresse et dans le même geste saute au cou de Boronn qui recule par réflexe et tombe au sol, parvenant cependant à l'esquiver.
#3 : La chose se réveille, se redresse et n'ayant pas la force de se redresser se jette aux pieds de Boronn qui parvient à rester sur ses appuis.
#4 : La chose se réveille mais bouge difficilement, s'énervant cependant en apercevant Boronn juste à côté d'elle.
#5 : La chose se réveille mais ne bouge pas, la choc l'ayant calmé elle ne s'est pas encore aperçue de la présence du Tisserand.
#6 : La chose est toujours inconsciente et semble en proie à un délire inconscient. Boronn trouve des pierres à proximité pour se faire une arme au cas où.
Sort
Maitre du jeu
avatar
Messages : 292

Jeu 2 Juin 2016 - 12:25

Le membre 'Boronn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'd6' :

Résultat : 6
Boronn
Membre
avatar
Messages : 11

Jour d'éveil : Jour 6
Race : Cime
Métier : Tisserand (Novice)
Groupe : Errants
Fiche de présentation :
Lun 13 Juin 2016 - 14:12

Bizarrement, la chance semblait être de son côté. Le choc dû à la collision avec l’arbre avait fait perdre connaissance à cet être étrange, dépourvu de toute humanité. Mais c’était bel et bien un homme, qui se rapprochait du stade de bête. Son corps était marqué à divers endroits, des éraflures, du sang et des hématomes. Qu’est ce qui pouvait bien faire basculer quelqu’un à ce niveau là ? Boronn détailla le corps du malheureux pendant de longues secondes avec effroi. Quant il parvint enfin à lâcher du regard cette chose il regarda autour de lui, cherchant un caillou ou autre qui pourrait lui servir d’objet solide pour faire ce qui était nécessaire.

Quelques pas autour de la scène suffirent à trouver l’objet désiré. Une pierre aux coins pointus, pas aiguisés mais presque tranchants, serait bien suffisante pour l’aider en cas de besoin. Il serra la pierre fort dans sa main et s’approcha lentement, s’attendant à tout moment à devoir faire face à un assaut spontané... Mais rien. Il semblait réellement sonné.
Alors un choix s’offrit à lui. Devait-il partir, profitant de l’inattention forcée de la chose pour mettre le plus de distance entre eux, en prenant cependant le risque de retomber dessus d’ici quelques jours, mois ou semaines. Ou bien décidait-il de régler ce problème tout de suite, afin de ne pas avoir à l’affronter plus tard.

L’hésitation ne fût pas bien longue. Boronn posa un genou à terre, juste à côté de la gorge de l’individu et posa lentement mais fermement une main sur sa bouche.
Comme avec Lux.
Il leva lentement le bras, s’apprêtant à porter un coup puissant. Et dans un flash où le visage juvénile de sa sauveuse lui revint en mémoire, il asséna son attaque. Froidement, implacablement. La victime poussa un cri aussi court qu’intense. Ne réfléchissant pas, Boronn porta un second coup, puis un troisième. Au quatrième, du sang gicla sur sa manche et au cinquième il en reçu sur les tempes.
Désormais il ne bougeait plus. Pas même un râle d’agonie, rien. Pour la seconde fois, en quelques jours d’existence, Boronn avait ôté la vie à une personne.
Ce qui le marqua le plus dans tout ça, avec le recul, c’était la facilité avec laquelle il pouvait commettre de tels actes.

Et ça avait quelque chose de rassurant, pour lui.
Contenu sponsorisé

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum